Fin d'année 2011.2012
La Fino de la lerneja jaro 2011-2012.pdf
Document Adobe Acrobat 396.9 KB

Fin de l'année scolaire 2011-2012 à l'Institut ZAMENHOF (Izo)

 

L'année scolaire 2011-12 au Togo a pris fin ce 6 juillet 2012.

L'institut Zamenhof, école de la capitale, a organisé ce dernier jour à sa manière.

Le programme a d'ailleurs concerné la dernière semaine toute entière, présentant tournois de football, divers jeux, recitals, pique-niques, proclamation des résultats d'examens et réunion de parents d'élèves.

Le tournoi s'est déroulé du 3 au 6 juillet, concernant plusieurs classes, et donnant vainqueur les classes de deuxième et troisième, avec deux buts contre nul pour la deuxième,

Le 6 juillet dès huit heures, l'école était en effervescence, avec musique à l'appui.

Arrivaient les élèves et les enseignants dont certains étaient vêtus d'habits de sport.

Il était évident que se tramait un autre match, les professeurs du collège contre ceux des cours élémentaires. Suivit la finale du tournoi des élèves de la seconde et troisième classe.

Pendant les jeux, l'école était approvisionnée de nourritures et de boissons.

A la fin des matchs de foot, tout le monde se retrouvait dans l'école

La joie habitait le coeur de chacun malgré l'attente des résultats d' examens.

Et cette joie était visible à la conduite des enfants en pique-nique.

Les élèves de chaque classe se sont cotisés pour acheter les plats du dernier jour de l'année. L'ambiance était particulière pour la classe de sixième du cours élémentaire où les résultats aux examens d'état ont atteint 100 %. De même pour la  dernière classe du collège avec 97,22 %.

Il fallait en savoir plus sur les autres résultats, n'est-ce pas ? C'est ainsi qu'à 16 h, commença la proclamation des résultats et la remise des prix.

-        classe maternelle

33 sur 39. Beau succès du à l'application des élèves, en fonction de leur âge.

En effet, selon les instructions d l'éducation nationale togolaise, un enfant de moins de 6 ans ne peut être admis au CP (en première classe élémentaire). Cependant, dans certaines écoles, on accepte les enfants de 5 ans, comme à Izo. En créant cette section maternelle, nous pensions n'accueillir que des enfants de 4 ans. Or, des élèves âgés de moins de 4 ans ont été inscrits, qui, bien entendu, devront refaire la même classe.

-        Cours élémentaire

 

Classe

Nombre d'élèves

Nombre d'admis

Pourcentage

1

41

39

95,12%

2

41

39

95,12%

3

56

39

69,64%

4

42

38

90,47%

5

49

42

85,71%

6

36

36

100,00%

 

-        Collège

 

Classe

Nombre d'élèves

Nombre d'admis

Pourcentage

1

58

52

89,65%

2

51

42

82,35%

3

50

33

64,00%

4

36

35

97,22%

 

En cours élémentaire les prix ont été distribués sur la base des résultats généraux, alors qu'au collège on a considéré chaque matière.

Les élèves ont ainsi reçu des cahiers et des stylos.

Il faut aussi mentionner que les élèves qui ont suivi les cours d'espéranto ont aussi été récompensés.

Ajoutons qu'Izo a accordé une bourse aux deux meilleurs élèves de chaque classe sur la base des résultats généraux. Ces résultats ne dépendent pas seulement du travail des élèves et des enseignants, mais aussi de la situation des parents. C'est pourquoi les parents d 'élèves se sont réunis pour analyser le travail réalisé.

Le 7 juillet, l'année scolaire étant révolue, ce sont les parents d'élèves qui se sont réunis, partageant auparavant un repas avec les enseignants d'Izo.

Les résultats ont été présentés aux membres présents, ravis du travail effectué à Izo.

L'augmentation des prochains frais de scolarité, en fonction du SMIG du pays n'a pas été contestée malgré les difficultés qu'elle représente. L'association ddes écoles privées a déjà informé sur les ondes de ces nouvelles mesures.

Les parents présents proposèrent de nombreuses possibilités pour permettre aux élèves de faire de petits profits pendant les vacances : aide aux parents dans leur travail, apprendre l'informatique, participer à des cours de vacances....et présentation d'une compagnie d'assurances.

Un employé de la compagnie FEDAS avait déjà contacté l'équipe d'Izo, avant d'être invité par les parents d'élèves. Après une intéressante présentation, il a répondu aux diverses questions.

Enseignants et parents vont maintenant réfléchir à ces possibilités pour l'année à venir.

Ainsi s'est terminée cette année scolaire 2011-12 à Izo.

Toutes les classes sont déjà presque pleines, mais un père téléphone pour une place pour ses enfants :

-        « j'ai entendu dire que votre école est une référence, voilà pourquoi je veux y inscrire mes enfants ».

Que peut faire Izo dans de telles circonstances, si ce n'est remercier ses partenaires, ses enseignants, les parents d'élèves qui tous contribuent à ce qu'Izo soit une référence !

• oser la solidarité

• parler équitable

• encourager la scolarité des filles

• agir en soutenant les élèves

Fin du deuxième trimestre à IZO

Koffi Gbeglo